Accords mets et vins: Les poissons cuisinés

La chair délicate des poissons s’accorde parfaitement avec la texture légère et la fraîcheur des vins blancs. Des poissons dits gras comme la sardine ou le maquereau aux poissons nobles comme le loup ou le tourbot offrent une palette de saveurs qui permet les accords les plus audacieux, certains s’accordent très bien avec les vins rouges. Pour les accompagner on prendra en compte la texture, leur goût, la puissance et leur mode de cuisson.

  • Les poissons cuits entiers au four
    • Le bar (ou loup) rôti au fenouil sont des poissons connus dans le Nord ou en Mediterranée. Un poisson goûteux à la chair ferme et délicate aux saveurs d’anis ou fenouil. POur accompagner parfaitement ses poissons, il faudra un un vin blanc onctueux et expressif à l’image de Hermitage Blanc, d’un auxey-duresses (Bourgogne) ou d’un vin blanc provencal comme un Cassis ou un côtes-du-Rhône.
    • La daurade en croûte de sel s’accorde très bien avec un vin blanc subtil et parfumé, caractère méridional à l’image d’un couteaux–du-cap-Corse ou d’un collioure petit cru du Roussillon.
  • Les poissons grillés
    • Les sardines, le repas fart de l’été. Les sardines grillées sont parfumées, légèrement grasses elle conviennent à un vin blanc vif et fruité
      • un muscadet ou un minervois…
    • Le saumon grillé à l’unilatérale cuit rosé offre une texture délicate. Il s’associe bien avec un blanc vif et floral qui procure un bon contraste.
      • Un reuilly, petit apelletation du Centre-Loire, un chablis…
  • Les poissons poêlés
    • La sole meunière, avec sa texture délicate est un poisson raffiné et marqué par une note iodée très nette qui se marie agréablement bien avec un vin blanc frais, tendre et finement aromatique
      • Pessac-léognan, meursault…
    • Le dos de cabillaud avec sa chair dense, goûteuse et fine, demande un vin blanc sec et savoureux.
      • Saint-véran, Alsace pinot blanc
  • Les poissons cuisinés:
    • La brandade de morue, cremeuse et relevée d’une pointe d’ail, elle appelle les vins blanc gras aromatique et chaleureux.
      • Costières-de-nîme ou un IGD duché d’Uzès – Pays Gardois.
    • Le thon à la catalane, assez proche de la viande, s’accorde bien avec le vin rouge, velouté, servi légérement frais.
      • Grignan-les-adhémar de la vallée du Rhône.
    • La lotte à la crème, ferme et goûteuse, rappelle un peu celle de la langouste. Elle demande un vin blanc dense et racé, de belle richesse aromatique.
      • Un Bourgogne à maturité, un châteauneuf-du-pape ou un collioure.
  • Les poissons fumés
    • Le saumon fumé, devenu un produit de consommation courante. Ce poisson à la chair goûteuse et fondante demande des vins blanc incisifs et de bonne minéralité.
      • Chablis – un sauvignon blanc de Loire comme un sancerre – pouilly-fumé.
    • La truite fumé se caractérise par une texture particulièrement fondante, elle appelle à des blancs à la fois frais et expressifs.
      • Saint-chinian – coteaux-d’aix-en-provence – faugères – limoux – palette – graves
Share This
X
X